GESTION DES ÉMOTIONS

Parfois, la demande est d’extérioriser les émotions, parfois c’est la prise de conscience des émotions et parfois, c’est d’apprendre à les canaliser et à les exprimer de façon acceptable. Le dessin peut être utilisé pour travailler la prise de conscience, les images de volcan et les solutions illustrées sont souvent mieux retenues que les solutions seulement dites.

Chez les petits, les chansons sur les émotions, les jeux d’imitation, les jeux de rôle où l’enfant devient le parent et exprime sa colère ou sa peine sont de belles façons de mieux comprendre comment l’enfant vit les situations. L’intervenant a alors, dans ces moments, la chance d’échanger avec l’enfant, de mieux comprendre et de mettre les moyens en place.

La reformulation d’émotions est un essentiel dans nos interventions. Peu importe l’émotion vécue, l’enfant veut se faire entendre. Il vit des souffrances et parfois un désespoir si grand… L’intervenant lui nomme qu’il voit sa peine, sa peur, ses inquiétudes, sa colère ou autre… Il nomme aussi les hypothèses soutenant sa réaction. Il cherche à apaiser l’émotion et, lorsque l’enfant sera calme, il pourra en discuter avec lui.

Lorsque l’enfant adopte des comportements inadéquats comme crier, mordre, taper ou autres, l’intervenant fait un arrêt d’agir. C’est une douce fermeté qui permet à l’enfant de voir que l’intervenant est en désaccord avec le comportement, mais qu’il reste calme. Les enfants testent la solidité des liens avec l’adulte. La question est : « suis-je en sécurité avec toi? » Si l’adulte reste calme, l’enfant confirme que oui. Par contre, plus l’adulte est instable et vit des vagues d’émotions, plus l’enfant est anxieux et a besoin de tester les limites de l’adulte. En demeurant calme, l’intervenant crée un espace où l’enfant y reste, il reste avec lui, il lui donne une consigne, il n’échange plus de contact visuel avec lui et attend que la consigne soit exécutée. Certaines phrases clés sont utilisées pour calmer l’enfant.

Souvenez-vous : un enfant n’est plus disponible à vous entendre s’il vit une grande émotion. Il faut alors éviter de faire de longs discours. Une consigne et un geste qui l’accompagnent suffisent.

Crier sur un enfant confirme à celui-ci qu’il n’est pas en sécurité. Restez calme, prenez de grandes respirations et parlez à votre enfant. Au besoin, quittez la pièce quelques secondes pour éviter les montées d’émotions de votre part.

CONTACTEZ-NOUS

Nos services sont déductibles d'impôts, renseignez-vous auprès d'un de nos intervenants sur les critères d'admissibilité, ou pour toutes autres informations au numéro ci-dessous.

T: 514 821-0984

2 + 10 =

COMPRENDRE LES ÉMOTIONS

Très jeune, l’enfant a besoin de vous pour apprendre les compétences sociales. Il vit les émotions comme la joie, la peine, la culpabilité, la peur, la colère…

Certains enfants ont besoin d’un plus grand soutien pour canaliser leurs émotions. Sachez qu’un enfant qui a une meilleure maîtrise émotionnelle acquiert de meilleures compétences sociales et est susceptible de mieux réussir à l’école.

Vers l’âge de deux ans, l’enfant cherche à prendre de l’autonomie. Il veut le faire tout seul! Il apprend qu’il peut modifier le comportement des autres selon son propre comportement. C’est une phase importante pour l’autonomie, l’affirmation et la confiance en soi. D’un autre côté, c’est souvent une période éprouvante pour les parents qui se questionnent sur leurs propres agissements et l’éducation qu’ils apportent à leur enfant.

Les émotions de votre petit vous permettent de comprendre comment il se sent sans qu’il l’exprime. Il faut lui enseigner la gestion de ses émotions de façon à ce que ce soit acceptable socialement et de l’outiller au maximum pour être en mesure de les maîtriser et d’être heureux.

Vous connaissez peut-être le filme Vice-Versa

Il présente les émotions de base, soit la joie, la colère, la peine, la peur et le dégoût qui pilotent le cerveau d’un enfant. Avec légèreté, les réalisateurs réussissent à imager les émotions et leur pouvoir sur notre bonheur.

Écoutez ce film avec votre enfant, faites un retour avec lui après l’écoute et faites le lien avec votre enfant lorsqu’il vivra des émotions.

Voici la bande annonce :